Mise en garde sur des détecteurs de fumée

Mise en garde sur des détecteurs de fumée

La DGCCRF met les consommateurs en garde dontre des détecteurs de fumée dangereux. Les analyses menées ont mis à jour des lots de détecteurs défecteux. Dans les trois cas, les produits doivent être ramenés en magasin.

Trois marques de détecteurs de fumée sont concernées : Tresice, Vigilens et Fare SHD.

Si les produits  Vigilens et Fare SHD sont retirés volontairement par le constructeur, le détecteur Tresice l'est suite à un arrét du préfet de l'Ardèche qui demande la suspension de la commercialisation du produit, son retrait et sa destruction.

Compte tenu du danger grave et immédiat lié à la non-conformité de ces détecteurs de fumée, la DGCCRF recommande de les rapporter dès que possible en magasin.

Un dysfonctionnement peut être lourd de conséquence

Le dysfonctionnement d'un détecteur de fumée peut avoir des conséquences graves puisque vous pourriez ne pas être alerté assez rapidement du départ d'un incendie et ne pas pouvoir quitter votre logement à temps.

Rappel de la loi

La loi de prévention contre les risques d’incendie, adoptée en mars 2010, impose l’installation de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) dans les logements avant le 8 mars 2015. Les obligations respectives du propriétaire et du locataire ont été clarifiées par la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi ALUR :

- le propriétaire doit installer le DAAF. Pour les logements loués, le propriétaire peut fournir un DAAF à son locataire ou le rembourser de l’achat du dispositif. Il s’assure du bon fonctionnement de celui-ci lors de l’état des lieux ;

- l'occupant du logement (propriétaire ou locataire) doit veiller à l'entretien, au bon fonctionnement et assurer le renouvellement du dispositif (piles)

Il n'existe pas d'installateur agréé pour les détecteurs de fumée mais il est conseillé de faire appel à un professionnel. En cas de besoin, n'hésitez pas à nous envoyer un message en utilisant notre formulaire de contact